Menu

Un projet d’agrandissement des abattoirs de Vendôme

Un projet d’agrandissement des abattoirs de Vendôme

Les seuls du département, les abattoirs du Perche Vendômois ont accueilli en novembre le président du Conseil départemental de Loir et Cher, Nicolas Perruchot pour une visite pédagogique de leur équipement.

 

Avec un peu plus de 2 500 tonnes par an, les Abattoirs du Perche Vendômois (APV) à Vendôme abattent principalement les bêtes du département et des départements limitrophes. «Une structure qui existe depuis 1962 et reprise en 2001 en cogérance entre les éleveurs et les bouchers. Il y avait plusieurs ateliers d’où ce site assez tentaculaire. Depuis, plusieurs travaux ont été effectués mais nous désirons revoir le procédé, aidé par des architectes spécialisés, notamment côté découpe où nous manquons de place» détaille Frédéric Jaffré, co-président du groupement de défense sanitaire.

 

La visite de Nicolas Perruchot était prévue de longue date, rien à voir avec les incidents récents dans des abattoirs de l’Indre «J’avais en tête de rencontrer ces acteurs économiques importants depuis longtemps, les seuls dans notre département. Toujours avec notre volonté de développer la production locale, entre autre pour nos collèges et leurs 1 million 400 000 repas servis chaque année» précise le Président.

 

Dans ce but il convient de faire le tour des capacités de production du département, avec le projet notamment de la création d’une légumerie, un lieu réunissant le stockage et la préparation de légumes locaux; ce travail en amont se fait actuellement en collaboration avec la Chambre d’agriculture pour essayer de labelliser un certain nombre de producteurs. «Le département n’a plus la compétence économique (transférée à la Région ndlr) mais par cette visite, nous essayons de voir ce qui serait possible de monter comme dispositif avec les abattoirs de Vendôme en production pour nos collèges et les EHPAD du département afin de garantir une quantité suffisante pour alimenter les restaurants» poursuit le président et ainsi assurer aux APV un tonnage certain avant réaménagement du site.

 

Avec 33 salariés actuellement, les Abattoirs du Perche Vendômois qui restent à échelle artisanale, transforment 1 200 tonnes de viandes par an, toutes espèces confondues, en steak, côtes ou autres. Revoir tout le circuit de l’abattage à la transformation devient dorénavant une priorité pour moderniser cet outil de production unique en Loir et Cher.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Les Tops de l’entreprise de haut niveau à Blois… Deux sociétés du Vendômois distinguées.

 Les Tops de l’entreprise, créés il y a 18 ans par La Nouvelle République du Centre-Ouest (La NRCO), ont déroulé

Nouveau bureau à la CCI : Yvan Saumet réélu

 Sans surprise, la candidature d’Yvan Saumet a été validée par le vote des membres de la nouvelle assemblée  de la

Le général de Gaulle en Loir-et-Cher

 Appel aux témoignages   Dans le cadre de la prochaine exposition qui se tiendra aux archives départementales de Loir-et-Cher à

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X