Menu

Le Prix Maya pour Isy Ochoa et Fritz

Le Prix Maya pour Isy Ochoa et Fritz

Isy Ochoa, artiste peintre de Savigny-sur-Braye, vient de remporter le prix Maya catégorie Jeunesse, décerné lors de la Vegan Place à Tours, pour son ouvrage «Fritz» consacré à l’histoire de l’éléphant de cirque au parcours brutal.

 

«Même si la 3e édition de Vegan Place n’a pu se dérouler à cause de la Covid, nous souhaitions conserver les prix littéraires car nous y travaillons depuis une dizaine de mois. Le but de ce prix est de mettre en valeur les ouvrages faisant avancer la cause animale» déclare Émilien Cousin, l’un des quatre créateurs de la Vegan Place, manifestation tourangelle qui lutte pour la cause animale.

 

Arrivée ex aequo avec «La révolte des animaux moches» de Coline Pierre, Isy Ochoa était ravie de recevoir en petit comité ce prix lors d’une réception au bar du Saint Georges en compagnie de deux membres de ce collectif organisateur de la manifestation. Les ouvrages sélectionnés doivent être principalement des œuvres de fiction. «Je ne peux pas dire que c’est l’histoire à 100% vraie de Fritz car je n’ai pas réussi à combler toute l’enquête, surtout la partie de sa vie en Allemagne, mais la partie en France et à Tours où il fut tué sauvagement est très documentée» explique l’auteur.

 

Défendant la cause animale, entre autres l’interdiction des animaux dans les cirques, Isy Ochoa est une artiste militante dans ses œuvres et dans sa vie. En dédicace de «Fritz» qui venait d’être édité lors de l’édition 2019 de Vegan Place, c’est tout naturellement qu’elle se retrouve couronnée en 2020. Avec peut-être une surprise à venir, l’histoire de Fritz n’est pas prête de s’arrêter comme un symbole pour la cause animale face à la barbarie des hommes.

«Fritz», Isy Ochoa, 64 pages, ed. du Rouergue,
à partir de 7 ans, 18,50€ / En librairie

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

«Vendôme, bien plus qu’une place» sur la toile

 En cette fin novembre, le site internet de la marque «Vendôme, bien plus qu’une place» est lancé avec deux ambassadeurs

Un deuxième usage aux sapins de Noël coupés

 Après les fêtes de fin d’année, de nombreux sapins coupés qui ont illuminé nos maisons se retrouvent délaissés sur le

Epuisay ne veut pas se faire enrober !

 Décidément, la commune d’Epuisay aura suscité cette année nombre d’oppositions à différents projets économiques et environnementaux sur la commune. Cette

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

X