Menu

«W3» : le QG allemand de Saint‑Rimay au fil d’une randonnée

«W3» : le QG allemand de Saint‑Rimay au fil d’une randonnée

La position du site W3, en retrait du mur de l’Atlantique, fut envisagée dans l’hypothèse où la menace pour les Allemands arriverait de l’ouest ou de la péninsule ibérique.

 

Le ravin du loup ou «Wolfsschlucht», c’est la randonnée pédestre historique commentée de 6.5 km au départ du tunnel de Saint-Rimay (côté Montoire). Au programme : les citernes, le central téléphonique, la plateforme…

 

Rappel historique : en juillet 1942 commence la construction du W3 sur le site de Saint-Rimay. Pendant quatorze mois, les troupes allemandes occupèrent les lieux et firent édifier différentes installations par de nombreux ouvriers volontaires, prisonniers de guerre ou requis, français ou étrangers, sous le contrôle de l’organisation TODT. L’ensemble est constitué de deux importants bunkers, d’une centrale électrique, d’un central téléphonique et de nombreuses constructions : stand de DCA, abris, puits, citernes, murs pare-éclats abritant des baraquements. Le chantier prit fin en août 1943. Les collines environnantes furent équipées d’observatoires, de blockhaus et de plateformes prévues pour des pièces de DCA.

 

Durée de la randonnée 2h30-3h.
Prévoir bonnes chaussures de rando et lampe torche.
Tarifs : 5€/pers. la visite et 3€/enfant – 12ans.
RDV à 14h au Tunnel de Saint-Rimay (côté Montoire) les samedis. RDV à 9h les dimanches. Résa. 02 54 77 05 07.

 

Les prochaines dates :
Samedis, à 14h les 13 et 27 juillet, 10 et 24 août, 7 et 21 septembre. Et à 9h les 19 et 20 octobre.


À lire également

Le 27 août, «Meslay Traces» revient

Pour sa 2e édition, le festival meslaysien se tiendra le dernier samedi d’août, place Adrien de Lavau, à Meslay. Organisé

Barrière à amphibiens à Courtiras

Depuis plusieurs années Perche Nature et la Ville de Vendôme s’associent pour prévenir de la mortalité routière les crapauds qui

L’arbre, tout un poème

Comment évoquer l’arbre sans songer à la force et au respect qu’il nous impose, à sa ramure qui semble toucher

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X