Menu

Une ville paysage

Une ville paysage

En janvier, la ville de Vendôme a eu la confirmation par le Conseil national des villes et villages fleuris qu’elle conservait le label «Quatre fleurs». La plus haute distinction dans la catégorie, que l’on doit à la passion d’une équipe municipale dédiée.

Au delà de ce succès, c’est une équipe d’agents municipaux de trois services bien distincts qui œuvre toute l’année pour l’embellissement de la ville. Vendôme, ville d’art et d’histoire, est à ne pas en douter un lieu où il fait bon vivre, c’est toujours avec le même plaisir des yeux que l’on aime s’y promener. Un patrimoine architectural riche, mais également un patrimoine végétal abondant : parcs, jardins et massifs viennent sublimer depuis de nombreuses années la vision d’une ville paisible.

«C’est grâce à une action conjointe de trois services de la commune qui permettent à la ville d’être distinguée : La propreté urbaine, la production florale et les espaces verts», souligne Philippe Chambrier, adjoint à l’urbanisme.

Une stratégie de fleurissement prise en amont, six mois auparavant par toute l’équipe et les chefs de service, sous l’égide de Christophe Candat directeur de l’Environnement et des Espaces verts de la ville de Vendôme, pour concevoir la prochaine campagne de floraison.

«640 m2 de serres municipales couvertes pour la multiplication des 65 000 plantes nécessaires qui alimenteront tout le fleurissement de la ville à partir du 15 mai prochain», explique Stéphane Ramaugé, responsable du service de la production florale.

Car Vendôme est autonome dans la production florale et garde entièrement la main mise totale sur ses choix avec plus de 400 variétés produites, semis décalés pour planter les fleurs et plantes en six semaines à travers toute la ville.

Ce qui est particulier aussi à Vendôme, c’est le choix de ses végétaux.

«La palette végétale est liée à la typologie de l’espace à aménager», détaille Hugues Aufranc, paysagiste  au bureau d’étude de la direction.

Les parcs à travers la ville sont tous différents, que ce soit le parc Ronsard ou celui du château, il n’y a pas de normalisation, ce qui a sûrement séduit également le jury du Conseil national des villes et villages fleuris.

«Gérer tout cela est parfois énorme, notamment avec le zéro pesticide depuis 2006, cela demande une stratégie plus élaborée dans la lutte biologique tout en favorisant un biotope sauvage. Un vrai casse-tête pour également sauvegarder le patrimoine végétal de la ville, comme ses arbres remarquables», explique Philippe Chambrier.

Mais, au-delà de tout ce travail, le fleurissement d’une ville c’est aussi de la convivialité et du lien social. Ne serait-ce que par ses jardins familiaux ou l’apprentissage du jardinage en direction des enfants, que la direction de l’Environnement et des Espaces verts aime à initier. Une équipe finalement qui travaille pour le bonheur des yeux des Vendômois mais également pour le plaisir de ses senteurs. Vivement le printemps !

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Le bio en fête à Boursay le 8 septembre

 Dimanche 8 septembre aura lieu la 28e Fête Bio à Boursay, organisée par la Maison Botanique. La manifestation se déroule

Des portes ouvertes pour découvrir Ciclic Animation

 Les 19 et 20 septembre – Vendôme En s’implantant à l’année dans l’écurie nord du quartier Rochambeau, Ciclic renforce l’action

Des légumes en dessert

 Cuisiner des desserts aux légumes ouvre un tout nouvel éventail de créations : tatin figue-fenouil, cookies aux petits pois, glace à

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X