Menu

Avant la piscine des Grands Prés

Avant la piscine des Grands Prés

La piscine actuelle des Grands Prés, dont on a fêté les 50 ans l’année dernière disparaitra dés l’automne prochain pour faire place en 2018, à un nouveau complexe. Mais avant cette construction inaugurée en 1965, le maire de Vendôme Gérard Yvon avec Francis Héraud en tant que professeur d’éducation physique et initiateur du projet, lançait le bassin école dans le Loir juste à côté du camping. « Souvenirs, souvenirs… »  comme le dit la chanson.

Francis Héraud s’en souvient comme hier, lui qui ayant rejoint l’Afrique à 17 ans pour s’engager en Libye avec les troupes Française libre, médaillé de la Légion d’Honneur au titre de combattant par le Général de Gaulle. A 90 ans passés, il revient sur une période où les vendômois et vendômoises apprenaient à nager dans le Loir, découvrant au sortie de la guerre le sport en général.

«Installé sur le Loir, ce bassin école de 25 m flottait. Acquis par la municipalité, je fus chargé de m’en occuper» se souvient il.

Francis a donc créé des cours gratuits ouverts aux enfants et jeunes adultes de 5 à 25 ans de juin à septembre, uniquement les matins.
Rapidement ce fut un succès, les enfants venaient de toute la région, y compris de Blois ou d’Orléans. Un petit club de natation avait été constitué pour la compétition et pour nager les 1000 m, Francis Hérault, déposait des cailloux sur le bord pour qu’à chaque passage, un des cailloux était jeté au fond du Loir.
Surveillant les nageurs, il parcourait sur le bord de la piscine et rythmait les mouvements des élèves.

«Le Loir, même en été, dépasse rarement les 18°, et donc avant de commencer les leçons, il fallait réchauffer les enfants. Alors puisque les Grands Prés étaient à côté, nous allions y courir. Les enfants préparés à la course d’endurance, ont adhéré aux épreuves de cross puis plus tard à l’athlétisme » explique t’il.

A l’origine de l’USV Athlétisme, Francis Héraud est pour sûr l’initiateur du handball à Vendôme puis du volley-ball. Grand sportif dans l’âme et surtout un homme qui a toujours aimé partager, s’occuper des jeunes en les dirigeants vers des activités sportives, Francis Héraud toujours alerte, a laissé des souvenirs impérissables à un grand nombre de Vendômois.


À lire également

Bien dans ses gants, bien dans son club !

La boxe vendômoise se porte bien. Robert Guettier, président de l’Union sportive vendômoise Boxe (USV) a fait état d’un bilan

Le Judo club Savigny : au top sur les tatamis

Le Judo Club Savigny fait parler de lui et ce de la plus belle des manières ! En effet, Louane

Un salon en pôle position

Pour la sixième année consécutive, l’association Sport Auto Tours organisera le 11 mars prochain son Salon des sports mécaniques. Voitures

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

X