Menu

USV HANDISPORT

USV HANDISPORT

La section vendômoise d’Handisport est une grande famille, tous les licenciés se connaissent bien. Sous l’impulsion de Daniel Chanet, maire à l’époque de Vendôme et avec l’aide de Nadine Delorme, présidente de l’USV-UA, l’Handisport naissait en 1990. Aujourd’hui c’est près d’une trentaine de licenciés qui pratiquent 3 disciplines au sein de cette section : le Tir, la sarbacane et la natation.

En mars dernier, l’USV Handisport accueillait un nouveau président lors de son Assemblée Générale, Philippe Joubert, qui a succédé à Gilles Cormillaut qui lui-même avait pris la suite de Philippe Joubert, alors président de 2007 à 2011. C’est donc une réélection pour cet ancien-nouveau président.

«La convivialité dans notre association sportive est très importante. Elle passe bien avant la compétition» souligne Philippe Joubert.

Le plus gros problème de cette section est le transport. Car si ce club fait tout pour développer la discipline sportive pour les handicapés, elle est tributaire des allers et retours de ses membres, pour qu’ils puissent par leur propre moyen venir à leur rencontre. D’ailleurs l’ESAT de Lunay ne s’y trompe pas. Un grand nombre profite d’un mibi-bus pour rejoindre le stand de tir de Vendôme.

«C’est un public fidèle depuis très longtemps qui a envie de pratiquer» précise t’il.

D’autre part, Philippe Joubert remercie chaleureusement les sections de l’USV qui accueille en leurs seins l’USV Handisport comme l’USV Tir Sportif et l’un de ses membres Yves Malvoisin qui aide à chaque fois le club lors des séances de tir.

Cela fait déjà quelques années que l’USV Handisport est présent dans les écoles et les classes spécialisées. Avec notamment, il y a deux ans, les classes d’IME du collège Robert Lasneau qui ont pu apprendre lors d’un cycle sportif le tir en sarbacane.

«Généralement les professeurs ou instituteurs sont septiques mais à la fin des séances, ils s’aperçoivent bien de l’évolution des enfants. Une attention bien meilleure, une discipline qu’ils acceptent. C’est un peu une victoire.»

En ce moment, jusqu’à la fin de l’année une quinzaine d’enfants du  CLIS de l’école Yvonne Cholet viennent tous les vendredis après midi tirer à la sarbacane.
Philippe Joubert, lui-même plusieurs fois sur les podiums des Championnats de France de tir sportif, s’occupe désormais de Dorha Oujadi pour la compétition, une jeune fille de l’ESAT de Lunay. Celle-ci après avoir goûté à une première compétition, semble apprécier le challenge et prendre le même chemin que son entraîneur dans les divers concours départementaux, régionaux et nationaux. Affaire à suivre.

Contact et renseignements : 02 54 77 90 40

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Un salon en pôle position

 Pour la septième année consécutive, l’association Sport Auto Tours organisera dimanche 3 mars son salon des sports mécaniques. De nombreux

Montoire monte à l’essai

 La plus grande fête du rugby de France en milieu rural se tiendra à Montoire-sur-le-Loir, du 31 mai au 2

Un singe en glisse

 Antoine Crosnier, jeune Vendômois de 26 ans, est un passionné de sport mécanique. Pas n’importe quel sport, un sport méconnu,

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X