Menu

Conseil départemental

Conseil départemental

Vibrant hommage à Paul-Martinet et lancement d’une école de pilotage pour handicapés.

La dernière session du Conseil départemental, en ce dernier lundi de mars, a été brève, concise et rapide, avec tous les dossiers votés à l’unanimité. Qu’en sera-t-il au lendemain des prochaines consultations électorales ?
En ouverture, Maurice Leroy, président, a rendu un vibrant hommage à Paul Martinet, ancien vice-président de cette structure où il siégeait pour le canton de Morée, en rappelant, brièvement, sa longue carrière au service du Loir-et-Cher et de la région Centre-Val de Loire.
Décédé le 7 février dernier, à l’âge de 87 ans, Paul Martinet, notaire, devint maire de Pezou, où il avait son étude, sans être candidat…, en 1965, et ce, pour deux mandats. S’ensuivirent les responsabilités de conseiller général, de 1977 à 2008 ; premier vice-président du Conseil général, chargé des finances, puis conseiller régional, de 1988 à 2004.
école de pilotage«Paul Martinet, qui a consacré une grande partie de sa vie à notre Département, fut, particulièrement, investi sur les questions d’éducation et de formation. Il fut un homme d’écoute et de dialogue tourné vers l’intérêt général, un homme de bon sens qui porta une vision pour son territoire, en fondant, notamment, le syndicat mixte du Pays vendômois, en 1986. Paul Martinet, et tous les élus et habitants du Vendômois le savent bien, fit de son engagement, au service de la collectivité, un pilier sa vie, tout en conservant son activité de notaire à Pezou, puis Vendôme. Officier de La Légion d’Honneur, Commandeur des Palmes académiques, Chevalier du Mérite agricole, Paul Martinet garda, de ses années de scoutisme, un sens du service qu’il mit à profit au sein de plusieurs associations».
Une minute de silence, tous les participants étant debout, précéda la reprise des travaux, dont le maintien du taux de la taxe sur le foncier bâti à 24% ; le plan d’actions pour Loir-et-Cher 2021, avec soixante projets d’avenir portant sur la solidarité, la ruralité, les services à la population, le très haut débit, les routes, l’insertion, la culture, les collèges, les Ehpad, le tourisme…etc.
Gros morceau de cette session : la présentation, par le pilote Frédéric Sausset, quadri-amputé, qui vient de courir les dernières 24 heures du Mans ouvertes, pour la première fois de leur histoire, à un pilote handicapé, de la création d’une école de pilotage «SRT 41», ouverte, uniquement, aux handicapés, avec la création de 25 emplois environ, tous à destination d’handicapés. Son siège social sera sis à Villebarou, mais elle ne pourra fonctionner que sur des circuits et pistes adaptés aux leçons dispensées, et ce, gratuitement. Les cours sur trois ans formeront des équipages de 6 pilotes, après sélections, et la première promotion pourra courir aux 24 heures du Mans en 2020.De plus, des constructeurs automobiles vont travailler avec Frédéric Sausset pour améliorer certains aménagements et même en anticiper sur des voitures normales pouvant devenir, ainsi, adaptables aux handicaps, sans trop de dépenses, au cas où…
Le Département accorde une subvention de 60.000 euros/an sur 3 ans, pour un budget prévisionnel de 1,2 million la première année, soit plus de 3 millions sur 3 ans. Geneviève Baraban, au nom du groupe «Loir-et-Cher Autrement» donne son accord en souhaitant que le nom du Département apparaisse bien sur les documents et autres supports de publicité. Une façon comme une autre de valoriser le Loir-et-Cher. En voiture…

Richard MULSANS

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

L’ONG vendômoise, Horizon Sahel

 Une vingtaine de membres de l’association vendômoise Horizon Sahel vient de rentrer d’un voyage de trois semaines au Sénégal. Un

Les fables de La Fontaine au château de Cheverny

 Jusqu’au 23 juin 2018, le château de Cheverny accueille les fables de La Fontaine en briques les LEGO®   Pour

Alerte rouge sur les finances du département pour 2016 et sûrement en 2017

 Le roi n’était vraiment pas son cousin, lundi 26 octobre, quand, dès l’ouverture de la session consacrée au budget modificatif,

MENU
X