Menu

Trois femmes et le continent indien

Trois femmes et le continent indien

Nathalie, Eva et Margot, étudiantes à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) à Blois, préparent un stage humanitaire en Inde.

 

Elles sont trois, en quête de nouvelles expériences et souhaitent enrichir leurs pratiques professionnelles. Pour ce faire, elles ont décidé d’effectuer un stage humanitaire de neuf semaines. En février, elles s’envoleront à 6600 kilomètres de l’Hexagone pour Faridabad, une ville située à trente kilomètres de New-Delhi, la capitale indienne. Elles y resteront jusqu’en mars, au sein de l’association « Enfants de Shanti », pour venir en aide aux enfants les plus démunis, dans des écoles, des orphelinats, des dispensaires ou des hôpitaux, en leur proposant des soins médicaux gratuits, des actions préventives pour lutter contre les différents problèmes de santé publique et bien d’autres missions médicales. Les futures infirmières ont choisi cette association parce qu’elle a vocation à accueillir des bénévoles et stagiaires et que l’IFSI de Blois a déjà collaboré avec elle dans le passé. Un beau projet et un pari pour ces infirmières habituées à soigner avec d’importants moyens et à un confort à l’européenne. Et quand on leur pose la question pourquoi ce choix de l’Inde ? A l’unanimité, elles répondent que découvrir comment les soins sont prodigués là-bas est l’une des motivations principales. Une opportunité aussi de visiter le pays, enfin une partie puisque l’Inde est très vaste. Les week-ends étant libres, les trois femmes pourront s’adonner au tourisme et découvrir la culture si riche du continent indien.

 

Pour faciliter la démarche, le trio lance un appel aux dons et à partenariats pour ceux qui souhaitent s’associer à leur projet afin d’obtenir le matériel adéquat, indispensable au bon déroulement de leurs missions tels que des pansements pour le médical mais aussi des fournitures scolaires comme des crayons, tout peut être utile, n’hésitez pas à les contacter(1). De leur côté, pour avancer sur le projet, Nathalie, Eva et Margot participent à des brocantes, réalisent des ventes de crêpes, de bougies…

 

Nathalie, doyenne de l’aventure

Pour l’anecdote, après 30 ans de vie active en qualité d’aide-soignante, Nathalie a pris l’initiative de reprendre ses études pour devenir infirmière et se retrouve avec sa fille à étudier dans la même promotion. Déjà deux ans de passés dans cette quête d’un nouveau diplôme, une expérience que cette Vendômoise ne regrette absolument pas. Plus qu’une dernière année à valider, notamment avec ce stage qui ouvre sur une très belle expérience, construit de nouvelles compétences, un savoir supplémentaire et une dimension humanitaire qui lui tient à cœur.

 

Pour les suivre et les soutenir : www.facebook.com/INDIA-Goevanat-159148941618555/
www.leetchi.com/c/india-goevanat


À lire également

Jardinons nos villages

A Mondoubleau, l’action « jardinons nos villages » a pu se dérouler sur 18 mois. En octobre c’était l’heure du

Editorial de Octobre 2017 : Au départ, Luther…

La vieille de la Toussaint, le 31 octobre 1517 à Wittemberg, dans l’est de l’Allemagne au sud de Berlin, les

Famille Rouillac : les passeurs d’objets

Lors de la première vente en 1989, à Cheverny, rien ne présageait qu’il y en aurait une trentième. Une vente

X