Menu

Une main de fer dans un gant de velours

Une main de fer dans un gant de velours

Niçois, d’origine sicilienne, Mitch Scaraglino est ferronnier d’art. Il a participé aux Journées européennes des métiers d’art au début avril. Posé à Vendôme depuis 2008, l’artisan a ouvert son atelier du côté de Courtiras.
Rencontre avec un homme du Sud.

Marteler, souder, forger, disquer, débardiller… le quotidien d’un ferronnier d’art. Scaraglino Design signe des créations uniques, loin des standards classiques, entre grâce et légèreté, circonvolutions de métal où le détail et la finition parachèvent des œuvres de haut vol.

Vous avez choisi de vous installer à Vendôme, loin de votre Côte-d’Azur, pour quelles raisons ?
Essentiellement pour des raisons familiales. Ma compagne, Lorraine, a des attaches vendômoises. Je l’ai suivie naturellement, sans vraiment connaître la région, à part les châteaux de la Loire… Un vrai saut dans l’inconnu !

Pas évident de se constituer une clientèle quand on arrive d’ailleurs ?
J’habitais Nice et je travaillais comme salarié dans une entreprise monégasque. On m’y confiait les commandes les plus artistiques, celles qui nécessitaient de la précision et une qualité de finition. En arrivant à Vendôme, j’ai d’abord travaillé deux mois dans une entreprise du secteur, avant de sauter le pas et d’ouvrir mon atelier. Internet, des partenariats avec les artisans locaux, tapissiers, menuisiers, décorateurs… m’ont mis le pied à l’étrier, ensuite le bouche à oreille a fonctionné. Et, là aussi, le réseau de ma femme a fait son œuvre. C’est une musicienne, d’origine écossaise, flûtiste solo à l’Ensemble philarmonique du Loir-et-Cher. Après avoir travaillé dans le monde entier avec des pointures comme Pavarotti, Tom Jones ou Shirley Bassey, elle dirige aujourd’hui l’école de musique de Mondoubleau.

Quelles sont les réalisations dont vous êtes le plus fier ?
La porte du tapissier Scarlett Décoration, faubourg Chartrain, en fait partie. D’ailleurs, pour l’anecdote, nous avons en commun les mêmes initiales : SD, pour Scarlett Décoration et Scaraglino Design. Des initiales dorées, travaillés graphiquement, cerclées par des arrondis de métal argenté et brillant, que j’ai intégrées au portail. Mais certaines rampes d’escalier, des garde-corps ou d’autres portails sont aussi des pièces maîtresses sorties de mon atelier, et toutes mes créations et matériaux sont certifiés de fabrication française.

Propos recueillis par Jean-Michel Véry
www.scaraglino-design.com

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article
Jean-Michel Véry

Jean-Michel Véry

Journaliste à Politis, à Europe 1, au Petit Vendomois, rédacteur "tourisme" à Néoplanète, pigiste au Figaro et à l'Optimun.


À lire également

17ème salon d’Art et d’Artisanat

L’association Loisirs, Culture et Découvertes organise son 17e salon d’Art et d’Artisanat les 30 et 31 mai. Une quarantaine d’exposants

Le poète et les deux reines, un été britannique à la Possonnière

La saison 2018 des « Rendez-vous de la Possonnière » s’ouvre sur une fête. Et la suite du programme s’annonce

Les «étals gourmands»

Votre nouveau rendez-vous fraîcheur les mardis et samedis matins L’hiver s’annonce gourmand et convivial à Vendôme avec la création des

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X