Menu

Prestigieuse inauguration pour la MFR

Prestigieuse inauguration pour la MFR

Depuis la rentrée scolaire, les élèves ont intégré le nouveau site d’enseignement de la Maison Familiale Rurale (MFR) de Saint Firmin des Prés. Signe de l’importance de la structure dans l’enseignement professionnel agricole, l’inauguration officielle a été suivie par un véritable aréopage.

 

Après la visite des locaux, administratifs, d’enseignement, de restauration et d’hébergement, la foule s’est retrouvée dans l’atelier qui, avant d’abriter engins et véhicules, était métamorphosé en une véritable rétrospective de la vie de la MFR depuis sa création locale en 1955. C’est d’ailleurs sur ce thème que Jean Perron, président, a ouvert les discours. « C’est le fruit de l’initiative d’un groupe de responsables professionnels qui voulaient apporter aux jeunes, à la sortie de l’école primaire, une formation par alternance. Parmi eux, Mme Bucheron, agricultrice à la ferme de l’Epau, qui fut la première présidente ; Jean Desanlis, vétérinaire ; M . Lebreton, directeur du centre d’insémination départemental ; M. Daguisé, inséminateur sur le Vendômois ; M. Lepage, agriculteur et maire d’une commune voisine et M. Anger, agriculteur et président de la coopérative d’élevage. »

 

L’idée avait germé mais encore fallait-il lui trouver un lieu d’expression. Celui-ci sera, jusqu’à cette rentrée, le bâtiment qui appartenait à l’Évêché avec des classes au rez-de-chaussée et des dortoirs à l’étage.

 

Évolution des temps, des normes, des nécessités de l’enseignement… le temps du changement était venu avec l’ambition d’une formation toujours plus adaptée aux besoins des élèves comme des employeurs.

 

Signe de l’importance attachée à cet événement, de très nombreux anciens élèves se sont retrouvés pour découvrir le nouveau site. Les élus et autres responsables ont, sans hésitation, répondu à l’appel. Parmi eux, Maurice Leroy, vice-président de l’Assemblée nationale ; Jean-Marie Janssens, sénateur ; François Bonneau, président du Conseil Régional ; Bernard Pillefer, Florence Doucet, Monique Gibotteau, conseillers départementaux ; Pascal Brindeau, maire de Vendôme ; Philippe Noyau, président de la Chambre d’agriculture, ainsi que l’un de ses prédécesseurs, Guy Vasseur ; de très nombreux maires du Vendômois.

 

Au fil des discours, l’importance de la qualité et de la diversité de l’enseignement dans la filière agricole sont revenues comme un leitmotiv, relayant le sentiment de l’assistance composée de professionnels de ce secteur économique.

 

Le directeur, Yann Beaurain, bien qu’encore sous la pression de la conduite de ce chantier hors normes dans des délais impressionnants (un an seulement), s’est réjoui de cette mobilisation pour une corporation dont il loue chaque jour la pluralité.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Aux Rottes, le bonheur est dans le PRE

 Depuis dix ans, à Vendôme, le Programme de réussite éducative (PRE) a été mis en place pour les enfants du

L’équateur comme destination

 En octobre, un groupe d’élèves du lycée Saint-Joseph de Vendôme est parti pendant 3 semaines en Équateur, un voyage initiatique

Lancement de la 16e édition du concours « Graine de boîte »

 Depuis 15 ans, le Conseil régional du Centre-Val de Loire , en partenariat avec l’ Académie Orléans–Tours , organise le

MENU
X