Sorties et loisirsMusique et concerts

Joachim du Bellay à l’honneur chez Pierre de Ronsard

À l’occasion des 500 ans de la naissance de Joachim du Bellay, l’Association Pierre de Ronsard a choisi cette année pour thème des Rendez-vous de la Possonnière : Ronsard et les poètes, petites musiques entre amis. La saison de concerts 2022 fêtera donc le poète angevin, ainsi que Jean-Antoine de Baïf et Ronsard bien entendu.

rdv possonniere juillet 22 330Les 1er (à l’église de la Madeleine de Vendôme) et 2 juillet (au manoir de la Possonnière), l’Association s’est alliée à la classe de flûte du conservatoire de musique de Vendôme de Marieke Rigterink. Les élèves, petits et grands, furent accompagnés d’un luthiste et d’une chanteuse professionnelle pour proposer un programme de chants et de danses autour de textes de Ronsard. Un travail sur la déclamation du XVIe siècle a été également effectué avec la classe de flûte.

Le 9 juillet, au manoir de la Possonnière (comme les concerts suivants) sera consacré à Jean-Antoine de Baïf et à une expérience absolument unique du XVIe siècle. L’ami de Ronsard avait en effet réussi à faire financer par Charles IX une «Académie royale de poésie et de musique». Pendant les réunions, poètes et musiciens tentaient de faire revivre les pouvoirs de la musique afin, ainsi que le précisent les statuts de l’Académie, d’apaiser le royaume après les tensions des guerres de religion. Dominique Vellard et son ensemble Gilles Binchois consacre à ces expériences musicales un programme varié autour du rapport entre texte et musique centré sur Baïf bien entendu, mais présentant aussi des oeuvres des compositeurs Claude Le Jeune et Jacques Mauduit.

Le 16 juillet, une nouvelle expérience exceptionnelle vous est proposée. On pense souvent qu’en musique, seul le jazz laisse une place à l’improvisation. Pourtant, toutes les époques ont pratiqué largement l’improvisation musicale. L’Ensemble Coclico de Barnabé Janin nous propose un concert unique dans la mesure où il sera largement improvisé, tout en respectant les règles de cette pratique telle qu’elle était utilisée au XVIe siècle. Les cinq chanteurs ont choisi, tout spécialement pour ce programme que nous leur avons demandé, des textes de Ronsard et de ses amis qu’ils mettront en musique, de façon instantanée. Pour ne rien gâcher, ce concert est aussi très pédagogique car les membres de l’ensemble expliquent les pratiques au fur et à mesure. Ne ratez pas cet ensemble, l’un des seuls au monde à pouvoir proposer ce type de pratiques.

Le 23 juillet, le fameux ensemble Doulce mémoire nous offrira son nouveau programme consacré à Joachim du Bellay. Les plus grands musiciens de son temps se sont intéressés à ce poète pourtant mort à 38 ans. Vous entendrez des musiques de Janequin, Lassus, Antoine de Bertrand dans le style de grande et savante polyphonie de la Renaissance… Mais aussi des textes «récités à la lyre», en l’occurrence, la lyra da braccio qui est une réinterprétation de la lyre Antique.

Fort de la réussite des conférences-rencontres de l’an passé, nous renouvelons la proposition de ces moments très vivants grâce à la forme d’échange entre un conférencier et un médiateur. Le 9 juillet, nous aurons une conférence d’Isabelle His (Université de Poitiers) consacrée à Jean-Antoine de Baïf et plus spécifiquement à l’Académie royale de poésie et de musique. Et le 23, une conférence d’Adeline Lionetto (Université Paris IV-Sorbonne) consacrée à Joachim du Bellay et à sa relation d’amitié-rivalité avec Ronsard.

Ces conférences peuvent se suffire à elles-mêmes mais elles sont également pensées comme des moyens d’introduction aux concerts et en permettent ainsi une écoute plus fine. Le 16 juillet à 20h, nous vous proposons enfin un court moment de 15 minutes : «Les clés d’écoute» qui, comme leur nom l’indique, vous donnent quelques clés pour mieux écouter ce concert.

Lors de ces deux jours de conférence, vous pouvez aussi prendre une collation entre la conférence et le concert. La réservation est obligatoire.

Et bien entendu, ces formidables moments de musiques se terminent toujours par un moment de convivialité autour d’un verre de l’amitié.

Le Petit Vendômois

Mensuel gratuit depuis 32 ans, tiré à 28 000 exemplaires, le Petit Vendômois se veut proche de ses lecteurs, familier et convivial, sérieux sans se prendre au sérieux, ambitieux sans prétention…à l’image du Vendômois. Dans ses colonnes, on y trouve le Vendômois de toujours: celui d’hier, celui d’aujourd’hui, celui de demain (agenda, spectacles, concerts, expositions, fêtes et manifestations diverses, informations, échos, histoires et curiosités).

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X