Histoires localesArts et culturePatrimoine

Le carreau céramique de La Chartre-sur-le-Loir

   michelboillotQui n’a jamais vu aux portes des maisons, en ville ou en campagne, ces très caractéristiques carreaux de faïence à motifs de fleurs ou représentant la demeure qu’ils marquent – parfois avec le numéro de rue – ou des objets, des animaux chers à leurs propriétaires ? Ce sont les céramiques de Michel Boillot, créateur avec son épouse Jeanne-Noëlle des Ateliers du Lérot à La Chartre-sur-le-Loir (Sarthe).

 

Ces plaques de maison, il y en a des centaines dans la Vallée du Loir mais aussi jusqu’à Blois, à Tours, au Mans, à Paris, à l’étranger… Certaines indiquent les rues (Le Grand-Lucé) ou les places. A La Chartre, par exemple : les places Jeanne-Bourin et Micheline-Masse. Dans cette même commune, le pignon de l’immeuble d’une banque porte un plan géant de la ville, alors qu’un panneau de quatre mètres carrés orne une ancienne pharmacie.

plaquemichelinemasseMichel et Jeanne-Noëlle Boillot arrivent aux bords du Loir en 1964. Lui exerçait son art depuis quatre ans dans une salle de la tour nord de l’église Saint-Sulpice à Paris ! Tout de suite, il peut répondre aux demandes des habitants qui souhaitent personnaliser l’entrée de leur domicile. Le succès grandit d’année en année pour atteindre un pic vers 1980. Le céramiste peint ses carreaux à la main aux oxydes de couleur sur un émail blanc étalé « à la cuillère » par son épouse. Fleurs, oiseaux, entrelacs sont les ornements de base mais les clients peuvent demander ce qu’ils veulent et qui fera de leur «plaque» une pièce unique.

plaquecouture
La salle de bains de Lény Escudero !

Aujourd’hui, ces carreaux céramique de La Chartre composent un petit patrimoine global reconnaissable entre tous, même si les créations de Michel Boillot les plus importantes sont des ensembles de carreaux pour la décoration intérieure (dessus de table, cuisines, salles de bain, miroirs), de la poterie et de la vaisselle décorées à la main. Le chanteur Lény Escudero, par exemple, commanda une salle de bains très «fleur bleue» à Michel Boillot dès 1965 pour sa maison de Ternay. Amateur et connaisseur des carrelages d’art, il vint lui-même étudier le projet dans l’atelier de La Chartre.

Aujourd’hui, à 86 ans, l’artiste pense avoir fabriqué 5000 plaques de maison ! Il est vrai qu’un demi-siècle a passé. On peut lui rendre visite en sa boutique sur rendez-vous à l’occasion d’une rétrospective de son œuvre jusqu’à fin décembre. Jeanne-Noëlle Boillot est décédée en septembre 2020.

Ateliers du Lérot : 02 43 44 41 59
Hervé Vaupuy

 

1. Détail ancienne salle de bains de Leni Escudero à Terny
2. Plaque en hommage à la peintre Micheline Masse à La Chartre-sur-le-Loir
3. Plaque de maison particulière à Couture-sur-Loir (Vallée-de-Ronsard)
4. Michel Boillot s’est installé avec son épouse en 1964

Le Petit Vendômois

Mensuel gratuit depuis 32 ans, tiré à 28 000 exemplaires, le Petit Vendômois se veut proche de ses lecteurs, familier et convivial, sérieux sans se prendre au sérieux, ambitieux sans prétention…à l’image du Vendômois. Dans ses colonnes, on y trouve le Vendômois de toujours: celui d’hier, celui d’aujourd’hui, celui de demain (agenda, spectacles, concerts, expositions, fêtes et manifestations diverses, informations, échos, histoires et curiosités).

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X