Menu

Portrait d’artiste : Elair

Portrait d’artiste : Elair

Il n’est pas donné à tout le monde de faire ses études à Paris en étant logé sur un bateau en quai de Seine. C’est pourtant bien ce qu’a fait Elair, Vendômois maintenant à la retraite, bien occupé par son activité de sculpteur sur métal.

«Un thonnier que l’on avait acheté et restauré au port du gros caillou, près du pont Alexandre III, explique-t-il, le sourire aux lèvres. Je vivais dessus, sans électricité, et j’ai fait mes études à la lampe à pétrole !» ça a duré cinq ans quand même ! «Ensuite, il a été revendu, pont des Arts ».

Après ça, Elair est parti en balade, sur les mers, pour visiter les îles, les Antilles. Pour y travailler aussi. Encore cinq ans, avant de revenir en France et de s’installer à Trôo. Puis, enfin, à Vendôme, en 1984. Mais, un bateau l’attend toujours en Vendée, pour les envies soudaines à s’éloigner des côtes et respirer le vent du large. « Sur un bateau, je suis chez moi, je suis serein, c’est mon univers, en totale harmonie avec lui» précise-t-il encore.

Passionné de modelage et de sculpture depuis toujours, puisqu’il prétend qu’il aurait dû en faire son métier. A 9 ans, il commence le modelage aux Arts Décoratifs du Louvre. Il reste cinq ans auprès d’une professeur qui voit en lui un bon compagnon puisqu’il l’accompagne, quand il est disponible, dans ses créations de sculptures en plâtre sur cheminée. Là aussi, il est dans son élément. Alors, aujourd’hui, il n’hésite pas à s’y adonner à plein temps. Il avait déjà testé la terre, l’argile, il en est venu au métal.

D’abord le zinc, le laiton, l’alu avant de choisir l’inox, pour ses qualités de souplesse, de poids et de résistance aux intempéries aussi. Ses sculptures en anneau se découpent dans l’espace, légères, aériennes, suspendues, au rythme des courants d’air ambiants. Captant la lumière dans leurs lents mouvements circulaires, elles en saisissent aussi l’énergie. Leurs oscillations vibratoires invitent à la contemplation, au repos, à la détente. Certaines, posées sur un support vernis, s’élancent de leurs lames, ascension dans une spirale en vis sans fin. Dans son atelier, au bord de l’eau, les outils à découper, poncer, souder, étirer, attendent sur l’établi la prochaine création du «maître», prêts à séduire la matière en la travaillant au corps, selon l’inspiration du moment ou après un voyage en mer. Entre la matière, l’air et l’eau, les sculptures de Elair sont comme lui, en équilibre et en mouvement, sans forcer, sans contraintes, sans tension.

Il est en exposition, avec d’autres ( Christelle Bolmio, Joëlle Dubois, Josy Moreau-Peter, Jean-Pierre Renard et Marie-Christine Thiercelin ) à la chapelle Saint-Jacques jusqu’au 4 octobre.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Que du bonheur !

 Au Centre Hospitalier André Gibotteau à Vendôme, l’école St Pierre Lamothe continue à partager avec l’unité Alzheimer, un échange fructueux

Edito du mois de novembre

 Retrouvez l’édito de novembre du Petit Vendômois. Imprimer en pdfImprimer cet article

Itinéraire de votre été

 Retrouvez les sorties, animations, activités à effectuer pendant l’été en Vendômois.   Cliquez ici pour visualiser les manifestations. Imprimer en

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X