Menu

Un objet unique

Un objet unique

En télétravail pendant tout le confinement, très active sur son site, la salle des ventes de Vendôme a, depuis le 11 mai, repris son activité physique avec, pour juin, quelques ventes insolites.

 

Une période très particulière vient de se dérouler. Les outils numériques ont été très utiles en ces temps de confinement dans tous les domaines et, notamment, pour Philippe et Aymeric Rouillac, commissaires-priseurs à Vendôme. Des présentations d’objets sur leur site internet chaque jour, des expertises gratuites en visioconférence, toute l’équipe a pu télétravailler et maintenir une activité. «Préparer la suite était important et avec notre Garden party, la vente d’Artigny reportée du 6 juin au 4 octobre, nous avons tous été occupés. La mise en place sur notre site des enchères pour #soutiens un artiste à l’initiative d’un collectif d’artistes Vendômois a remporté un grand succès et permis, avec plus de 200 000€ d’enchères, de soutenir le milieu artistique très durement touché» détaille Philippe Rouillac.

 

Aujourd’hui, c’est une autre organisation qui se met en place. Même si le commissaire-priseur souligne que la salle des ventes de Vendôme n’est pas immense, les consignes sanitaires sont respectées avec gel, masques et gants disponibles et sur rendez-vous c’est mieux. Fin mai, deux ventes, l’une de BD et l’autre d’autographes, ont pu s’organiser, sortes de tests pour la reprise des activités. En juin, le calendrier s’étoffe avec plusieurs ventes dont une de jouets anciens du 1er au 11 juin avec des enchères électroniques directement sur le site et une grande journée d’expertises gratuites le 15 juin avec tout ce que les gens ont (re)découvert en triant chez eux pendant la période de confinement !

 

D’ailleurs, la vente des deux lingots qui ont déchaîné les chroniques journalistiques nationales et internationales se fera le 16 juin. «Une histoire extraordinaire de ces lingots découverts dans une armoire de linge par ce parisien qui venait remettre de l’ordre dans la maison familiale de parents décédés. Avec le kilogramme d’or qui est passé de 43 000€ en janvier à 52 000€ aujourd’hui, la vente devrait remporter du succès. L’intérêt pour le vendeur et le futur acheteur, c’est que l’achat d’or en salle des ventes reste anonyme. Les Français sont les deuxièmes détenteurs d’or privé au monde. Certes, il y a l’or dans les banques centrales, cela appartient à tout le monde et à personne mais il y a l’or que les personnes possèdent. Les premiers restent les Indiens dont les femmes en sont couvertes. Dans tous les inventaires que nous faisons, même dans des familles simples, il y a toujours quelques Louis d’or ou des Napoléons que les héritiers trouvent dans les draps» s’amuse à souligner Philippe Rouillac.

 

 

Une autre vente s’effectuera le 10 juin sur un objet unique et insolite. Un canoë fluvial d’une longueur de 4m75, tout en acajou bordé sur membrures en bois de frêne avec un mat, gouvernail rames et sièges en bois dépliables. «Ce superbe canoë des années 30 appartenait à une famille vendômoise, un médecin de Montoire-sur-le-Loir et il était fréquent qu’il fasse le trajet jusqu’à Vendôme dans sa belle embarcation». Une vente qui s’effectuera directement chez le vendeur au 17 rue Schweitzer dans le quartier des Rottes. «Un très bel objet, en acajou comme les yachts ou certaines vedettes à Venise. Entre les deux guerres, il y avait des Vendômois qui possédaient ce genre de bateau» conclut le commissaire-Priseur.

 

Ventes à Vendôme

Du 1er au 11 juin : vente de jouets anciens aux enchères sur le site rouillac.com
Mercredi 10 juin : vente d’un canoë en acajou à 15h au 17 rue Schweitzer à Vendôme
Lundi 15 juin : Grande journée d’expertises gratuites directement à la Salle des Ventes
Mardi 16 juin : Les deux lingots d’or à 11h et différentes pièces d’argenterie l’après-midi à la Salle des ventes
Vous retrouverez toutes les ventes et bien plus encore sur rouillac.com

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Quel nom pour la prochaine monnaie locale ?

 L’association Dos d’âne avait lancé une réflexion sur la création d’une monnaie locale en Vendômois, début 2015. Aujourd’hui elle est

Agriculture malade et crise qui monte en puissance

 Morosité pour le 70e anniversaire de la FDSEA 41. Certes, il y avait de la joie et un peu de

Bientôt une agence de mannequin à Vendôme

 Mannequin pendant seize ans pour les défilés de mode et les campagnes publicitaires, Laurence Mary fut également comédienne, tournant dans

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X