Économie et sociétéAssociations

Bulletin 2020

Trois jours avant le confinement, la Société archéologique, scientifique et littéraire du Vendômois présentait son nouveau bulletin comme chaque année depuis sa fondation en 1862. Avec une couverture très colorée cette année, les vitraux retrouvés de l’abbatiale de la Trinité du XIXe siècle, le bulletin reste un rendez-vous incontournable pour les amateurs d’histoire locale.

 

La Société archéologique est une vieille association vendômoise, toujours très active par ses recherches et par les nombreuses manifestations qu’elle organise chaque année, entre autres ses expositions et ses conférences animées par des historiens venant de toute la France et reconnus pour chaque domaine étudié. Comme le soulignait Bernard Diry, son président, le droit qui l’a vu naître était du droit impérial puis la Société archéologique s’est adaptée aux droits républicains. «Avec le travail acharné de Pascal Foreau, le trésorier de l’association et le référent du comité de lecture du bulletin, cet ouvrage annuel de 186 pages pour l’édition 2020 est l’ambassadeur et la vitrine de notre association. Nous procédons à des échanges de bulletins à travers toute la France avec près de 70 autres sociétés savantes, académies et universités» précisait Bernard Diry, numismate éclairé.

 

Le bulletin 2020 s’ouvre comme chaque année depuis plus de 150 ans, avec le compte rendu des activités de la Société. Les conférences de 2019 retrouvent leurs places à l’intérieur de la revue où elles sont développées par leurs auteurs. Ainsi, l’article très émouvant de François Gaspard, petit-fils de Marie-Louise Gaspard, Résistante vendômoise morte en déportation en 1944, est retrouvé détaillé dans le bulletin. Il faisait suite à sa conférence «Le prix d’une vie» qui s’est déroulée en mai 2019 dans le cadre de la Journée de la Résistance. On y retrouve donc dans cette revue annuelle une quinzaine d’articles divers, notamment l’étude sur les vitraux du XIXe siècle découverts au pied de l’intérieur du clocher de la Trinité, le résumé de l’histoire des tranchées d’entraînement des Sablonnières à Blois pour les poilus de 14, par son découvreur Alain Gauthier, ou l’intéressant article des météores et météorites en Vendômois. Le dernier papier est consacré à la mise dans le contexte d’un poème de Ronsard. En effet, l’association, depuis l’année dernière, glisse une réflexion originale sur le renommé poète, en prévision du 500e anniversaire de sa naissance en 2024. La Société savante vendômoise en sera un acteur incontournable.

 

Le bulletin 2020 est en vente à La Maison de la Presse ou directement à la Société archéologique scientifique et littéraire du Vendômois
(47 rue Poterie Hôtel du Saillant à Vendôme
contact@vendomois.fr
www.vendomois.fr)

Alexandre Fleury

Il est partout ! Assemblées générales, événements sportifs et culturels, reportages, interviews, portraits… à lui seul, il rédige la moitié des articles du journal. C’est la figure tutélaire de la rédaction et il répond toujours avec le sourire aux très nombreuses sollicitations. Une valeur sûre, qui écume le Vendômois par monts et par vaux et connaît le territoire par cœur.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X