Menu

HISTOIRES LOCALES

Retour à la page d'accueil

Cérémonie en hommage au Maréchal de Rochambeau le 5 juillet 2015

Cette année encore l’association des Amis de Rochambeau invite les vendômois à célébrer la mémoire de Jean Baptiste Donatien de Vimeur, Comte de Rochambeau, le dimanche 5 juillet prochain, pour que vive le souvenir du général en chef que le

La Suite

A propos de la fontaine Godineau de la place Saint-Martin

Avec ou sans eau, la fontaine Godineau paraît quelque peu oubliée, il est vrai, quant à son origine ; aussi son histoire mérite-t-elle bien d’être contée. Comme son  nom l’indique, le fondateur de ce monument dit alors d’utilité publique fut Henri-Joseph

La Suite

Une lettre inédite de Victor Hugo aux archives départementales à Blois 0

Les Archives départementales viennent d’acquérir aux enchères une lettre inédite de Victor Hugo, intéressante à plus d’un titre pour le Loir-et-Cher. Datée du 29 avril 1825, elle a été écrite il y a 190 ans… Cette lettre, inconnue des biographes

La Suite

François Ier et le duché de Vendôme 0

Après avoir érigé le comté de Vendôme en duché-pairie(1) en février 1515, François Ier allait garder d’excellentes relations avec la ville, son duc Charles de Bourbon, son épouse Françoise d’Alençon, la belle- mère de cette dernière, Marie de Luxembourg et

La Suite

1919-1923 : Vendôme, une ville de l’après-guerre (1ère partie)

Si la guerre est finie, la France bien que victorieuse est exsangue et doit maintenant relever ses ruines et honorer ses morts. La démobilisation rapide entraîne un chômage important dans un contexte difficile. À Vendôme, la commission d’approvisionnement continue de

La Suite

Quand l’impératrice Marie-Louise et le roi de Rome… (partie 2) 0

1814, la Campagne de France allait s’achever sur une défaite. Napoléon ordonne à l’Impératrice Marie-Louise, un repli sur Blois avec le Roi de Rome, son fils et une partie de sa cour. Parti de Paris le 29 mars 1814, c’est

La Suite

Quand l’impératrice Marie-Louise et le roi de Rome… (partie 1) 0

1814, le repli commencé en Allemagne s’accentuant, la France devint alors le champ de bataille où trois cent mille coalisés commandés par Bernadotte, Blücher et Schwartzenberg affrontèrent les quelque cinquante mille soldats de Napoléon. Mais malgré quelques glorieuses victoires françaises,

La Suite
X